Palmarès 2016

Lisa Margot

ira accomplir un semestre de son master, en automne 2016, à l’université de Melbourne

2016 05 11 prixAF Lisa Lou V2Lou Bouillaguet

qui passera le semestre d’automne 2016 de son master à l’université d’Utrecht

… Je ne sais pas pourquoi Utrecht m’a tant attiré avant d’y aller. Une fois sur place cependant, je m’y suis rapidement senti à l’aise. Aujourd’hui arrivé au terme de mon séjour au Pays-Bas, j’aurais voulu partager avec vous quelques-unes de mes impressions sur le pays et la ville, sur le cadre universitaire et enfin sur les rencontres faites.

Les Pays-Bas sont un pays extrêmement agréable à vivre. Il ne s’agit certes pas d’une destination très exotique mais la qualité de vie y est excellente. La ville Utrecht est typiquement néerlandaise : les canaux qui lézardent la ville sont bordés de maisonnettes en briques, les gens se déplacent à vélo quel que soit le temps qu’il fait et occupent les terrassent à tout moment de l’année où celles-ci sont praticables. Il y a un certain savoir vivre dans ce pays bien trop souvent nuageux et pluvieux et les néerlandais ne se laissent pas abattre par un peu de pluie. Ainsi, en tout moment de l’année, le centre de la ville est animé.

L’animation constante n’est pas optimale pour étudier mais après tout, un échange universitaire n’est pas seulement un échange de connaissances. L’université est majestueuse : la faculté de droit occupe un ancien couvent en plein centre-ville et la bibliothèque est elle aussi hébergée par un bâtiment d’une autre époque. Les cours y sont intéressant et très participatifs. La différence entre les étudiants néerlandais et suisses est frappante : les premiers n’ont pas peur de donner leur avis en cours. Ce fonctionnement rend les études très intéressantes et facilite le contact.

Et tant mieux, puisque les échanges universitaires sont aussi une excellente plateforme de rencontres. Faire la connaissance de tant de gens passionnants fut une vraie chance. Qu’ils soient européens ou d’ailleurs, la quasi-totalité des étudiants présents sont venus chercher la qualité de vie que les Pays-Bas offrent ainsi que leur ouverture d’esprit et leur pragmatisme. Rencontrer d’autres étudiants en échange est une garantie de rencontrer des amis.

C’est pourquoi le retour fut si difficile : laisser derrière soi une telle expérience est un réel crève-cœur. Il ne me reste qu’à encourager tout étudiant à tenter l’aventure et à vous remercier encore chaudement pour le soutien apporté.

J’espère aussi que vous vous portez bien et que l’été fut agréable pour vous.
 
Pour ma part, j’ai réussi l’ECAV et ai donc clos le chapitre « études ». Dorénavant, il s’agira de travailler. Toutefois, je repars voyager en Amérique du Sud dès la semaine prochaine, avant de me lancer dans un monde professionnel qui s’annonce déjà passionnant. 


Août 2017, Genève