Palmarès 2008

Mareva MALZACHER : Buenos-Aires

Après avoir effectué le dernier semestre de son Bachelor à Zürich, elle effectue un semestre de son Master, année académique 2008-2009, à Buenos-Aires, Argentine.
Elle passe le dernier semestre de son Master, au printemps 2009, à Berlin.
Elle effectue en 2009-2010 un stage académique à l’ambassade de Suisse à Santiago, Chili.

«…Les cours ont commencé il y a 10 jours et le moins que je puisse dire c’est que le système est radicalement différent !
Je suis actuellement trois enseignements deux fois par semaine. Nous sommes entre 10 et 40 et la participation active des étudiants est ici active et spontanée, rien à voir donc avec les auditoires d’Uni Mail où rares sont les personnes qui interviennent !

Certains de mes cours ne durant que deux mois, j’ai déjà près de 200 pages de lecture à effectuer et un examen partiel début septembre.

Du côté des activités extra-scolaires, après avoir goûté au bon vin argentin, je me lance dans un cours de tango ce soir sans grand espoir de parvenir à maîtriser cette danse un jour…

L’hiver touche gentiment à sa fin et j’attends avec impatience que le soleil soit plus présent pour profiter des nombreuses terrasses et parcs de la ville. Plus je la découvre plus j’apprécie cette ville et plus j’ai envie d’y rester! …”

(Août 2008)

palmares_2008_Mareva_MALZACHER

Nevena PULJIC : Vienne

Elle effectue un semestre de sa 3e année Bachelor, année académique 2008-2009, à l’Université de Vienne, Autriche.
Elle effectue un semestre de son Master, année académique 2009-2010, à Bâle.
Elle prévoit une année en Espagne ou au Royaume-Uni en 2011.

“…

Genève…Après douze heures de train cette nuit à ressasser mes cinq derniers mois, me revoilà. Et c’est encore plus dur que ce que je pensais. Du jour au lendemain, tous les potes rencontrés ne sont plus là et qui sait si on les reverra. On n’est plus entouré d’étudiants du matin au matin, à en oublier ce que le mot “ennui” signifie. Le français redevient langue officielle et on répond en allemand ou en anglais aux gens dans le bus. J’ai passé ma journée au lit ou sur Internet pour garder contact autant que possible. Ils me manquent, Vienne me manque, ma vie là-bas me manque.

C’est à se demander si tout cela en valait la peine. Frôler le bonheur de si près, une vie presque parfaite remplie de rencontres , de fous rires, de culture aussi (Vienne!) pour la quitter du jour au lendemain. On dit toujours que l’on ne peut regretter ce que l’on ne connaît pas. Alors est-ce mieux de ne jamais connaître ce que l’on peut regretter? Question qui m’a taraudée toute la journée durant. Sans doute stupide. Les souvenirs accumulés feront partie de moi à jamais, et bientôt je m’en rappellerai non plus avec des larmes mais avec un sourire. Et je me dirai “wow, ça c’était vraiment le bon temps”. Et s’il faut attendre pour y penser de cette manière, ça vaudra le coup. Bon, si quelqu’un a un remède pour que cela arrive le plus vite possible…vous savez comment me joindre.

Dernier conseil: inscrivez-vous et faites un Erasmus!!!

Quant à moi, je clos cette chronique pour le moment. Je vous réécrirai peut-être après ma rehab 😉

extrait de blog: 1 juillet 2009

“…Le Bachelor touche aujourd’hui à sa fin.
Un master en droit international est en perspective pour l’année prochaine.

Des projets à l’étranger, j’en ai des centaines. L’envie de repartir ne me lâche pas.

Ma soif de découvertes et de connaissances est devenue intarissable…”
(Juillet 2009)

palmares_2008_Nevena_PULJIC